Chronique

Tous les trimestres, dans la revue : Phytothérapie-Européenne, Clotilde Boisvert écrit la « Chronique du Botaniste Gourmand », que vous pouvez retrouver ici, ainsi que d’autres récits et recettes.

Le henné

Posté Par Le Avr 20, 2017 Dans Chronique | Commentaires fermés sur Le henné

Une nouvelle chronique de Clotilde Boisvert:

henné

IMG_9597

21 mars: Mangez du pissenlit sauvage !

Posté Par Le Mar 20, 2017 Dans Chronique | Commentaires fermés sur 21 mars: Mangez du pissenlit sauvage !

Taraxacum_officinale_-_Köhler–s_Medizinal-Pflanzen-135C’est la saison et le meilleur moyen de venir à bout de cette fatigue de l’équinoxe (21 mars !) qui nous envahit tous: manger du pissenlit sauvage chaque jour durant 3 semaines.

Histoire de pervenche

Posté Par Le Fév 24, 2017 Dans Chronique | Commentaires fermés sur Histoire de pervenche

Histoire de pervenche (1)

L’Herbier du Museum est numérisé

Posté Par Le Fév 21, 2017 Dans Chronique | Commentaires fermés sur L’Herbier du Museum est numérisé

Une annonce des Amis du Muséum:

https://www.mnhn.fr/fr/collections/actualites/numerisation-plus-grand-herbier-monde-ouvre-nouveaux-horizons-recherche

La rénovation de l’Herbier national du Muséum, chantier titanesque ayant permis de rénover les collections et les installations du plus grand herbier du monde, a surtout vu la concrétisation d’un exploit inégalé à ce jour : la numérisation et la mise à disposition en ligne des images de plus de 6 millions de planches d’herbiers.

Une équipe de l’Institut de systématique, évolution, biodiversité (Muséum national d’Histoire naturelle / CNRS / EPHE / UPMC) et de la Direction des Collections du Muséum décrit la base de données obtenue dans un article qui vient de paraître dans Scientific data, permettant aux scientifiques de se les approprier dans leurs futurs travaux de recherche…..

nymphaea-caerulea-savigny_0

Continuité écologique des rivières

Posté Par Le Nov 10, 2016 Dans Chronique | Commentaires fermés sur Continuité écologique des rivières

Clotilde Boisvert :

 » Cette chronique éclairera peut-être de curieuses situations que j’ai pu constater en France, auprès d’amis, de collègues, dans divers villages.

p1000239

http://continuite-ecologique.fr

Il y est question de la remontée des poissons qui serait rendue impossible par des étangs, créés il y a une cinquantaine d’années, ou le seuil des anciens moulins. En fait, les poissons remontent étangs et rivières bien aménagés sans aucune difficulté et ce depuis toujours. Mais les inspecteurs, dépêchés auprès des communes ou des particuliers possesseurs d’étangs ou de moulins, le nient, même face à l’évidence, et essaient de persuader chacun de démolir un patrimoine, très ancien la plupart du temps, qui assure la beauté et le pittoresque de nos campagnes. Ceci se fait au nom de l’Europe et avec menace d’amendes.

Le feu de saint Jean qui clôtura la dernière année de l’École des plantes CB, se passait dans l’un de ces moulins menacés par cette « interprétation tendancieuse de la directive européenne sur l’eau ».

La meilleure parade est de se grouper sous l’égide des défenseurs des moulins et du patrimoine dont nous vous communiquons les adresses ci-dessous. »

FFAM :

Fédération française des associations de sauvegarde des moulins

SPPEF :

Société pour la protection des paysages et de l’esthétique de la France

 

Le temps des châtaignes

Posté Par Le Oct 30, 2016 Dans Chronique | Commentaires fermés sur Le temps des châtaignes

fag-cs071 » En Champagne où commence l’automne, les châtaignes de cette année 2016 sont inattendues : la plupart ne présentent que des fruits vides. Quelques-unes seulement sont bien gonflées. Faut-il faire le parallèle avec les épis à moitié vides des dernières récoltes céréalières, catastrophiques cette année et les fruits à noyau si peu abondants ?
Seuls quelques arbres semblent avoir échappé au désastre. Ici ou dans les forêts qui entourent Paris et où elles sont tellement abondantes, je n’avais jamais vu cela les années précédentes. Je sais qu’en Gâtinais, par contre, leur récolte s’avère somptueuse.
J’en croque une ou deux sur place, crue. Je rapporte ma maigre récolte à la maison. Je les cuirai ce soir à la vapeur, une vingtaine de minutes. Coupées en 2, assaisonnées d’une petite lichette de beurre salé ce sera un régal. Pour les griller sur le feu dans la poêle à trous dédiée, je préfère les « marrons » qui, en fait, sont de grosses châtaignes cultivées, poussant au centre de la France.
Le « marron d’Inde », lui, ne partage pas sa bogue. Cette année, ils sont plus gros et luisants que jamais. J’en mets un dans chaque poche (vieille recette de la campagne, efficace) pour conjurer les douleurs éventuelles des articulations, trois dans mon compost pour préparer l’avenir et garde le reste pour les jeux des enfants.
Gardons les appellations latines, c’est le seul langage international que l’on retrouve dans tous les parcs de Shanghai à Londres.
Le châtaignier sauvage de nos bois se nomme Castanea sativa : sauvage, il est assez répandu dans nos bois et présente trois petits fruits. Version cultivée de la châtaigne sauvage, la châtaigne d’Ardèche, ne présente qu’un seul fruit, une grosse châtaigne, vendue sous le nom de « marron ».
Le « marron d’Inde », lui, est la graine du marronnier d’Inde (Aesculus hippocastanum) existant en France depuis François 1er qui le rapporta d’Italie : ses fruits, toxiques (sauf pour les chevaux d’où son nom d’espèce), étaient cependant préparés en nourriture tant pas les Japonais que par les amérindiens. Au cours d’une longue préparation qui en éliminait les substances toxiques, c’était une nourriture végétale exclusive, réservée aux guerriers la veille d’un combat ou aux chasseurs partant en expédition. »

Clotilde Boisvert

Des appellations erronées dangereuses.

Posté Par Le Juin 14, 2016 Dans Chronique | Commentaires fermés sur Des appellations erronées dangereuses.

« Gousse de vanille »

Certains de nos lecteurs nous font remarquer que la vanille est une orchidée et que son fruit ne peut être une gousse mais une capsule. En effet, seules les plantes de la famille des Fabaceae (haricots) ont, pour fruits, des gousses. Cependant aussi loin que l’on remonte dans la littérature, n’est employé que le mot « gousse » pour la vanille.

IMG_5802 (1)

Approximation qui fait loi.
Malheureusement – et c’est souvent le cas lorsqu’il s’agit de plantes exotiques – nommées approximativement. Ceux qui les ont aperçues pour la première fois les ont, sans nuances, assimilées à des plantes bien connues de chez eux et, les exploitants leur ont donné cette appellation erronée qui a prévalu jusqu’à nous. Ainsi dans le numéro de « Phytothérapie européenne » consacré aux plantes de la Guadeloupe qui viennent d’être introduites dans la pharmacopée française, nous trouvons des plantes nommées « catalpa » ou « chardon marie », noms de plantes à vertus médicinales bien de chez nous mais qui n’ont aucun rapport avec la plante guadeloupéenne présentée.
Espérons qu’ils ne seront pas proposés à la vente en France sous ces noms !

Ainsi, le « Catalpa » de Guadeloupe, Thespesia populnea, de la famille des Malvaceae, n’a qu’une vague ressemblance avec le Catalpa bignonioïdes, originaire du sud-est des Etats-Unis, de la famille des Bignoniaceae, qui décore nos jardins. Les guadeloupéens l’appelant aussi Koton mè, coton de la mer : pourquoi ne pas adopter ce nom ?

Tout discours scientifique digne de ce nom se doit de nommer la plante par son nom scientifique universel, c’est-à-dire en latin, quitte à lui donner ensuite un nom vernaculaire en choisissant –ils sont souvent fort nombreux : 300 pour Sambucus nigra !! – ceux qui ne prêteront pas à confusion avec d’autres plantes.

LE BOTANISTE GOURMAND

Ménager la nature

Posté Par Le Juin 13, 2016 Dans Chronique | Commentaires fermés sur Ménager la nature

natureDans Libération récemment, un article qui hélas reflète la situation actuelle, très inquiétante.

Les auteurs sont des gens sérieux:  Gilles Clément, jardinier et écrivain , François de Beaulieu , écrivain , Pierre Lieutaghi , Ethnobotaniste et écrivain , Bernadette Lizet , Ethnologue et directrice de recherche au CNRS et Marie-Paule Nougaret , journaliste et écrivain

http://www.liberation.fr/debats/2016/06/09/menager-la-nature_1458430

 

Les thuyas

Posté Par Le Mai 19, 2016 Dans Chronique | Commentaires fermés sur Les thuyas

IMG_4860CUP-C01

IMG_4861 (1)

 

Version 2

Version 3

 

Les digestifs

Posté Par Le Avr 19, 2016 Dans Chronique | Commentaires fermés sur Les digestifs

BG digestifs (1)